Sélectionner une page

Réduction mammaire

 

Traiter l’hypertrophie mammaire pour réduire le poids de la poitrine et corriger sa forme

Si le volume d’une poitrine est souvent source de complexe par sa petite taille, il existe aussi de nombreuses femmes qui souffrent d’une poitrine trop volumineuse, on parle alors d’hypertrophie mammaire. Tandis que la gêne relève souvent purement de l’esthétisme lorsque les seins sont trop petits, l’hypertrophie engendre principalement une gêne physique.

La réduction mammaire est une intervention visant à réduire le poids de la poitrine et de corriger sa forme pour obtenir des seins plus confortables et harmonieux. Elle permet aussi de redonner de la plénitude au pôle supérieur du sein et de remettre à leur place aréole et mamelon.

A qui s’adresse une réduction mammaire ?

Cette intervention s’adresse à des patientes dont les seins sont trop volumineux, à l’origine de douleurs dorsales et de gêne au quotidien pour l’habillage ou les activités physiques.

L’hypertrophie mammaire est en effet une pathologie qui peut s’avérer très contraignante pour le quotidien des femmes touchées. Une poitrine trop volumineuse engendre un déséquilibre du corps, les patientes ressentent donc souvent une gêne importante lors de la pratique d’une activité physique par exemple. De plus, au quotidien, l’hypertrophie mammaire fragilise le corps et provoque des douleurs aux épaules, au cou ou encore au dos.

La réduction mammaire répond à un besoin avant tout fonctionnel, c’est la raison pour laquelle elle est éligible à une couverture de la sécurité sociale selon certaines conditions. Afin d’être remboursé, il est nécessaire que la résection prévisible de glande mammaire soit supérieure à 300 grammes par sein. Ce poids est fixe et ne varie pas proportionnellement à votre taille ou votre poids.

Il n’est pas possible de garantir un résultat exact en taille de bonnet, mais l’intervention permet de se rapprocher le plus possible du souhait de la patiente sous réserve que ses attentes ne soient pas irréalisables. Il faut garder à l’esprit que la réduction mammaire ne doit pas bouleverser l’aspect des seins. Il est primordial de conserver une poitrine naturelle, symétrique et en accord avec le reste de votre silhouette

Il est préférable d’opérer lorsque le volume des seins est stable à la fin de la puberté. Dans le cas d’une hypertrophie mammaire majeure, il est possible d’opérer avant 18 ans avec le consentement des parents.

L’intervention chirurgicale de réduction mammaire

Avant toute intervention, vous devrez réaliser un bilan pré opératoire complet incluant un bilan sénologique, un bilan sanguin, des photographies seront réalisées, un rendez-vous avec un anesthésiste sera programmée. Des recommandations pré opératoires seront à respecter en accord avec le docteur Eburdery dans les semaines précédant l’intervention : l’arrêt du tabac, arrêt de la prise d’anti-inflammatoires, aspirine …

La glande mammaire et la peau du sein en excès sont retirées autour de l’aréole et à la partie inférieure du sein, si bien que les cicatrices résiduelles sont péri aréolaires et en T inversé, dissimulées dans le soutien-gorge. Au bout d’un an, ces cicatrices ne seront presque plus visibles.

L’intervention dure de 2 à 3 heures et nécessite en général une nuit d’hospitalisation.

Les suites opératoires

La chirurgie de diminution mammaire est peu douloureuse.  Dès le lendemain de votre intervention de réduction mammaire vous porterez une brassière de contention à porter jour et nuit pendant 45 jours, puis de nouveau 45 jours en journée.

La réduction mammaire présente peu de suites. Elle comporte malgré tout certains risques de complications inhérents à toute opération de chirurgie :

  • Infection
  • Hématomes
  • Gonflements
  • Retard de cicatrisation
  • Cicatrices défectueuses

La très grande majorité des patientes restent très satisfaites à la suite de cette opération, elles se sentent libérées d’un poids et peuvent s’habiller ou pratiquer une activité sportive plus aisément.

Le résultat de votre réduction mammaire sera visible dès le 3éme mois et définitif à 1 an.

Quel tarif pour une réduction mammaire ?

La sécurité sociale peut prendre en charge cette intervention chirurgicale si plus de 300 g sont retirés par sein. Il restera alors à votre charge les honoraires du Docteur Eburdery et ceux de l’anesthésiste, moins la participation de votre mutuelle.

 

Déroulement de l’intervention

La consultation

  • Confection du dossier médical

  • Bilan photographique pré-opératoire

  • Définition du projet thérapeutique en fonction de vos attentes et des caractéristiques de vos seins

  • Estimation du poids de résection prévisible qui conditionne le remboursement

  • Bilan sénologique (écho, mammo, IRM) indispensable avant l’intervention

L'opération

  • Au bloc opératoire​

  • Sous anesthésie générale

  • Incisions périaréolaires et en T inversé

  • Résection de la glande et de la peau en excès

  • Hospitalisation une nuit

Le post-opératoire

  • Brassière à porter 45 jours en permanence puis 45 jours la journée

  • Consultation de controle à 15 jours, 2 mois, 6 mois et 1an

  • Résultat partiel à partir de 3 mois

  • Résultat définitif à 1 an

En pratique

La durée

Durée d’intervention > 2 à 3 heures

Durée d’hospitalisation > 2 jours

 

Le suivi

Consultation de suivi > 15 jours, 2 mois, 6 mois, 1 an

Arrêt des activités sportives > 1 mois

Résultat définitif > 1 an

Les tarifs

Coût total hors nomenclature*

> 4000 à 4500 euros

*le coût total comprend l’anesthésie, la chirurgie et l’hospitalisation

Honoraires si prise en charge CPAM

> 2000 à 3000 euros

Des réponses à vos questions

A partir de quel âge peut-on envisager une réduction des seins ?

La chirurgie de diminution mammaire peut être envisagée dès que le volume des seins est stable. Le retentissement physique et psychologique de l’hypertrophie mammaire est souvent majeur chez les adolescentes et il n’est pas judicieux de retarder leur prise en charge et de prolonger ainsi leur souffrance.
Il est donc possible et souhaitable de réaliser cette intervention chez des patientes mineures dès qu’elle en émettent le souhait et avec l’accord de leurs parents.

Y a-t-il des cicatrices ?

Les cicatrices sont celles d’un lifting des seins, autour de l’aréole et en T inversé.
(il me parait intéressant d’intégrer un schéma, qu’en pensez vous ?)

Est-ce une intervention douloureuse ?

La chirurgie de réduction mammaire est peu douloureuse et je ne mets habituellement pas de drains si bien que les patientes retournent dans leur chambre avec les pansements et le soutien gorge. En fonction des cas cette chirurgie peut être réalisée en ambulatoire avec un traitement antalgique simple par paracétamol.

Quel type d'anesthésie ?

Cette intervention est nécessairement réalisée sous anesthésie générale, éventuellement en ambulatoire.

Existe-t-il une prise en charge ?

La prise en charge est possible si l’on retire au loins 300 grammes par seis soit une diminution d’environ 2 bonnets de soutien gorge.

Peut-on allaiter après une réduction mammaire ?

C’est une question fréquente et dont la réponse est difficile.
L’impossibilité d’allaiter ou engorgement mammaire peut exister en dehors de toute intervention sur les seins, il est donc impossible d’en déterminer formellement la cause si il survient après une chirurgie…
La chirurgie de diminution mammaire interrompt au moins en partie les canaux galactophores qui permettent au lait de circuler de la glande mammaire au mamelon. Cependant l’expérience montre qu’après quelques mois ou années l’allaitement reste possible. Dans tous les cas il ne faut pas réaliser cette intervention si vous avez un projet de grossesse dans l’année qui suit ce qui laisse en principe le temps aux canaux galactophores de se « réorganiser ».

Doit-on arrêter de fumer ?

L’arrêt complet du tabac et de tous les substituts nicotiniques est impératif un mois avant l’intervention et un mois après pour que la cicatrisation se déroule dans les meilleurs conditions.

Hospitalisation

En fonction de l'intervention envisagée, 2 établissements vous seront proposés :

Clinique Esthétique

Clinique Crillon

96 rue Crillon
69006 Lyon

www.cliniquecrillon.com

Clinique Conventionnée

Polyclinique Lyon Nord

65, rue des contamines
69140 Rillieux la Pape

www.clinique-lyon-nord.fr

Des réponses à vos questions

L'intervention est-elle douloureuse ?

La douleur est souvent un sujet lors de la consultation préopératoire mais dans mon expérience les patientes sont peu douloureuses si bien que je réalise volontiers cette intervention en ambulatoire avec un traitement simple pour la douleur à la maison.
La douleur varie toujours d’une patiente à l’autre mais il existe toujours des moyens pour la prendre en charge correctement.

Combien de temps faut-il pour obtenir le résultat ?

Le résultat est appréciable dès l’opération même si les seins sont généralement tendus les premiers jours.. On considère qu’il faut 3 mois pour que les prothèses prennent leur place même si l’utilisation de prothèses « ergonomiques » et d’une technique chirurgicale adaptée permet d’obtenir un résultat « naturel » rapidement après l’intervention.

Quelle est la durée de vie des implants ?

La durée de vie des implants est d’une dizaine d’années. Pendant cette période la surveillance des implants est réalisée par échographie annuelle. Au-delà de 10 ans, je préconise un changement des implants par précaution. Si les seins ne se sont pas modifiés avec le temps je réalise alors un changement « simple » des implants. Il s’agit d’une intervention rapide et sans douleurs réalisée en ambulatoire.

Existe-t-il une prise en charge ?

La prise en charge est possible en cas d’aplasie mammaire (seins qui ne remplissent pas un bonnet a de soutien gorge) ou de malformations des seins.
La prise en charge est toujours soumise à entente préalable du médecin conseil de la sécurité sociale.

Existe-t-il une alternative aux implants ?

L’alternative aux implants pour augmenter le volume des seins et le transfert de graisse (lipofilling mammaire ou lipomodelage).
Il consiste à prélever de la graisse par lipoaspiration dans les zones où elle est en excès (ventre, poignées d’amour, culotte de cheval) et à. La réinjecter dans les seins après purification.
Le gain est de l’ordre d’un bonnet de soutien gorge et la procédure peut être répétée si l’on souhaite gagner plus de volume.

Cette intervention a plusieurs avantages :

  • Elle permet d’améliorer globalement la silhouette en affinant les zones où la graisse est en excès et en augmentant le volume des seins.
  • Elle ne crée pas de cicatrices à part les petites incisions de 3mm de la lipoaspiration.
  • Elle ne nécessite pas de surveillance particulière ou de changement d’implants.
  • Elle ne sera par contre pas indiquée si les réserves de graisses ne sont pas suffisantes ou si le souhait de la patiente est une augmentation importante du volume des seins en 1 seule intervention.
Le résultat est-il naturel ?

Le bon choix des implants, de leur volume et une technique chirurgicale adaptée permet d’obtenir des résultats naturels avec une augmentation mammaire par prothèse.

Où sont placées les cicatrices ?

Je réalise préférentiellement les cicatrices dans l’aréole ou dans le sillon sous mammaire.
L’emplacement des cicatrices sera discuté en consultation en fonction de votre cas et de vos souhaits.

Contact

Si vous souhaitez plus d'informations sur la chirurgie plastique ou la médecine esthétique, je suis à votre entière disposition.

Dr Eburdery

Contact

Aux heures ouvrables

Du lundi au vendredi de 9h00 à 18h30 

Contactez en priorité le secrétariat au 06 49 85 57 79

En dehors des heures ouvrables

Contactez le service des Urgences de la Polyclinique Lyon Nord au 0826 28 29 30

En cas d'urgence vitale contactez le 15

Témoignages

Retrouvez les témoignages de patient(e)s sur le site estheticon

Ajoutez un avis sur Google ou consultez les avis