Docteur Harold Eburdery

Chirurgie Plastique,  Chirurgie Réparatrice – Chirurgie et Médecine Esthétique à Lyon

Ma conception de la chirurgie plastique

Une chirurgie esthétique et réparatrice sur-mesure

La chirurgie plastique, qu’elle soit esthétique ou réparatrice, est une chirurgie « sur mesure » car chaque patient est un cas particulier.

La satisfaction du patient ne peut être atteinte que par un geste chirurgical parfait, adapté aux attentes exposées lors de la consultation préopératoire.

Le résultat doit être naturel et doit permettre au patient de retrouver une cohérence entre son apparence, sa personnalité et son mode de vie.

La médecine esthétique est le parfait complément de la chirurgie esthétique : elle en retarde le besoin, augmente les effets et prolonge les bénéfices.

La chirurgie plastique est une chirurgie « sur mesure », car chaque patient est un cas particulier.

Consultation

La consultation se déroule au cabinet au 42 Cours Franklin Roosevelt au coeur du 6ème arrondissement de Lyon, à proximité du métro Foch.

Hospitalisation

En fonction de l’intervention envisagée, 2 établissements vous seront proposés. Un devis détaillé vous sera remis en fonction de l’acte opératoire, de la durée et du lieu d’hospitalisation.

Questions / Réponses

Vous avez des questions

Vous vous interrogez concernant une des interventions en chirurgie esthétique ou médecine esthétique ? Votre question ne figure pas dans notre FAQ ? N’hésitez pas à nous contacter.  

A partir de quel âge peut-on envisager une intervention de réduction mammaire ?

Une intervention de réduction mammaire peut être envisagée à partir de 17 -18 ans dès la fin de la puberté, le développement mammaire étant achevé. Il est possible de la réaliser plus tôt dans des cas d’hypertrophie majeure chez l’adolescente avec l’accord des parents.

Je songe à vous consulter pour une augmentation mammaire par pose de prothèses, est-ce que je peux envisager après cette intervention une grossesse et de pouvoir ensuite allaiter mes enfants ?

Une intervention d’augmentation mammaire par pose de prothèses ne pose pas de soucis pour une grossesse future et l’allaitement de votre enfant. Il est cependant conseillé si vous envisagez cette grossesse rapidement d’attendre quelques mois après votre accouchement pour programmer votre intervention. Celle-ci ne comporte pas de caractère d’urgence et peut attendre. La modification éventuelle de la forme de vos seins durant les 9 mois de grossesse pourrait en effet entrainer une modification esthétique du résultat, voire un changement nécessaire de volume des implants. Par ailleurs, l’imprégnation hormonale de la grossesse et des mois qui suivent n’est pas favorable pour des cicatrices optimales.

Combien de temps dure un lipomodelage mammaire avec ma propre graisse ?

Après une perte initiale liée à la résorption de l’oedème et d’une partie de la graisse (en moyenne 30%) le résultat en volume est stable.

Ensuite, le résultat d’un lipomodelage est définitif si vous arrivez à maintenir un poids stable. Les cellules graisseuses sont sensibles aux variations pondérales, dans le cas d’un amaigrissement les adipocytes auront tendance à se vider entrainant une diminution pouvant être sensible du volume des seins. Inversement le volume augmente si vous prenez du poids.

Qu’appelle t’on rhinoplastie secondaire ?

La rhinoplastie secondaire est une intervention de deuxième intention visant à optimiser les résultats d’une chirurgie du nez. Elle peut correspondre à de simples retouches dans le cas de défauts mineurs (défauts du dorsum nasal, défauts de la pointe du nez…) ou à une reprise totale en cas d’échec d’un résultat esthétique et fonctionnel.

Une rhinoplastie secondaire est une opération délicate et complexe, il ne faut en aucun cas aggraver les imperfections à traiter.

Les corrections envisagées dans le cadre d’une rhinoplastie secondaire ne seront envisagées que 9 à 12 mois après la première rhinoplastie. Les œdèmes ou gonflements post opératoires se seront résorbés, la peau aura retrouvé la souplesse nécessaire. En fonction de l’indication à traiter, l’intervention de rhinoplastie secondaire se fera sous anesthésie locale ou générale.

Où vont se situer les cicatrices de mon lifting du visage ?

La réponse précise à cette question nécessite une consultation car les cicatrices d’un lifting dépendent du geste chirurgical et de l’expertise du chirurgien esthétique. Plus l’incision sera fine et cachée dans les plis naturels de la peau, plus cette cicatrice sera discrète. Sa localisation dépend du type de lifting envisagé mais est généralement placée autour de l’oreille.

Le processus de cicatrisation se caractérise par une 1ére phase de rougeur et de gonflement due à l’inflammation générée, puis, la teinte devient rosée et la trace s’amincit pour s’estomper progressivement en un an environ.

Je recommande l’application quotidienne d’une protection solaire (écran total 50), une hygiène de vie saine (arrêt du tabac…), et un automassage régulier pour activer le processus.

Quels sont les complications d’une chirurgie des paupières ou blépharoplastie ?

Les complications d’une blépharoplastie sont rares.

Les principales complications retrouvées dans la littérature scientifique sont : inoclusion des paupières, ptosis, un risque infectieux, une mauvaise cicatrisation, des gonflements ou ecchymoses persistants.  Au niveau de la vue : une inflammation de la cornée, une conjonctivite.

Le choix d’un chirurgien expérimenté aide à réduire le risque de survenue des complications, mon expertise me permet d’être prudent et de savoir apprécier au plus juste le geste chirurgicale optimal pour la correction de vos paupières.

Pourquoi faut-il arrêter de fumer avant une intervention de chirurgie esthétique ?

Le tabagisme peut être responsable de complications opératoires et post opératoires aussi bien locales (cicatrisations, complications locales) que générales (anesthésiques)

Avant toute intervention chirurgicale, esthétique ou correctrice, il est fortement recommandé d’arrêter de fumer au moins un mois avant la date opératoire.

Dans le cas contraire, il est important de savoir que l’on s’expose à une augmentation de 70% des complications respiratoires, et que l’on multiplie par 3 le risque de complications cardiaques.

Le tabagisme a une action négative également sur le processus de cicatrisation, la nicotine en particulier agit sur le processus de réparation cellulaire et tissulaire. Les risques d’une mauvaise cicatrisation en particulier d’infections des cicatrices sont multipliés par 6.

Votre motivation à avoir recours à la chirurgie esthétique peut être la bonne opportunité d’arrêter le tabac ! Nous en parlerons ensemble lors de nos différents échanges pour vous aider dans cette démarche.

A quel âge peut-on commencer la médecine esthétique ?

Les gestes de médecine esthétique peuvent être envisagés assez tôt. Dès que le besoin se fait sentir il est intéressant de prendre l’avis d’un professionnel pour établir ensemble ce qui est passable, ce qu’il est raisonnablede faire et ce qu’il faut éviter pour une évolution harmonieuse de votre visage au fil des années. Des patients de plus en plus jeunes me consultent notamment pour un traitement des lèvres ou pour effacer des rides naissantes. L’influence des selfies y est pour beaucoup !

L’idée de la prévention du vieillissement cutané est importante pour moi dans ma pratique. Certains d’entre eux présentent assez tôt des signes de fragilité au niveau de leur peau, plus ils commenceront tôt meilleurs seront les résultats.

Les injections de toxine botulique (Botox®) agissent en diminuant la force des muscles de la face responsables des rides d’expression, atténuant les contractions type réflexes et, retardant de ce fait les cassures cutanées en surface. Une injection d’acide hyaluronique va combler les ridules et rides naissantes, redessiner légèrement une lèvre, réhydrater la peau en mésothérapie. Ces traitements doivent être adaptés, très légers en dosage.

Mon rôle est de répondre à ces attentes mais, je dois aussi savoir dire non quand la demande est exagérée et, surtout ne pas banaliser ces actes esthétiques pour ne pas faire entrer mes jeunes patients ans un engrenage et conserver le naturel et l’harmonie de leur visage.

Ma vision de la prévention associe ces traitements à des conseils simples : prévention solaire, hygiène de vie, et hydratation quotidienne de la peau.

La peau de mon visage se relâche de plus en plus, quel traitement envisager ?

Le relâchement cutané est une des causes directes du vieillissement cutané. Avec l’âge, la concentration des éléments constitutifs du derme diminuent, les fibres de collagène et d’élastine se rarifient, l’acide hyaluronique se résorbe progressivement, la peau s’amincit et se détend sous l’effet de la gravité.

Chacun des éléments du vieillisement peut être pris en charge :

– La perte de tonicité et d’éclat de la peau par RF, peeling

– La perte de volume par des injections de comblement d’AH

– Le relâchement cutané par des fils tensseurs ou des chirurgies adaptées (lifting du visage, blépharoplastie)

La radiofréquence est une technologie de pointe qui en chauffant le derme stimule la synthèse cellulaire et relance ainsi le processus de production de ces éléments de structure. La chaleur et l’énergie sont délivrées sans risque profondément dans la peau.

J’ai équipé mon cabinet de la radiofréquence Vénus viva® qui combine une radiofréquence nano fractionnée à la technologie brevetée Smart Scan®. Le traitement est sûr, non invasif, indolore, sans effets secondaires et sans éviction sociale.

C’est la combinaison des différents traitements qui permet d’obtenir une amélioration globale et cohérente de votre visage. La cohérence dans la mise en oeuvre de ces traitements est la condition principales à l’obtention de résultats naturels.

Sur quelles zones du visage peut-on pratiquer les injections de toxine botulique ?

En médecine esthétique, les injections de Botox® sont réalisées dans le tiers supérieur du visage. La toxine botulique est un médicament injecté en intra musculaire, elle agit en mettant au repos les muscles responsables des rides d’expression : rides du front, rides de la région inter sourcilière, rides de la patte d’oie.

Le Botox® peut être injecté également pour lisser les plis de la commissure labiale, les rides du pourtour buccal, les rides transverses du nez, les cordes platysmales, la contracture mandibulaire. Ces traitements sensibles nécessitent une grande expertise de votre chirurgien, les doses seront ajustées et le geste prudent.

Dans le cadre d’une prise en charge globale du rajeunissement du visage, les injections de toxine botulique peuvent être combinées à des injections d’acide hyaluronique ou réalisées en complément d’une chirurgie esthétique du visage telle qu’une blépharoplastie.

Contact

Si vous souhaitez plus d'informations sur la chirurgie plastique ou la médecine esthétique, je suis à votre entière disposition.

Dr Eburdery

Contact

Aux heures ouvrables

Du lundi au vendredi de 9h00 à 18h30 

Contactez en priorité le secrétariat au 06 49 85 57 79

En dehors des heures ouvrables

Contactez le service des Urgences de la Polyclinique Lyon Nord au 0826 28 29 30

En cas d'urgence vitale contactez le 15

Témoignages

Retrouvez les témoignages de patient(e)s sur le site estheticon