Sélectionner une page

F.A.Q
Seins

Le docteur Eburdery répond aux questions qui lui sont le plus fréquamment posé au cours des consultations. Si votre question ne figure pas sur le site, n’hésitez pas à envoyer un message au Docteur EBURDERY. Il vous répondra dans les plus brefs delais.

Augmentation mammaire par prothèse

L'intervention est-elle douloureuse ?

La douleur est souvent un sujet lors de la consultation préopératoire mais dans mon expérience les patientes sont peu douloureuses si bien que je réalise volontiers cette intervention en ambulatoire avec un traitement simple pour la douleur à la maison.
La douleur varie toujours d’une patiente à l’autre mais il existe toujours des moyens pour la prendre en charge correctement.

Combien de temps faut-il pour obtenir le résultat ?

Le résultat est appréciable dès l’opération même si les seins sont généralement tendus les premiers jours.. On considère qu’il faut 3 mois pour que les prothèses prennent leur place même si l’utilisation de prothèses « ergonomiques » et d’une technique chirurgicale adaptée permet d’obtenir un résultat « naturel » rapidement après l’intervention.

Quelle est la durée de vie des implants ?

La durée de vie des implants est d’une dizaine d’années. Pendant cette période la surveillance des implants est réalisée par échographie annuelle. Au-delà de 10 ans, je préconise un changement des implants par précaution. Si les seins ne se sont pas modifiés avec le temps je réalise alors un changement « simple » des implants. Il s’agit d’une intervention rapide et sans douleurs réalisée en ambulatoire.

Existe-t-il une prise en charge ?

La prise en charge est possible en cas d’aplasie mammaire (seins qui ne remplissent pas un bonnet a de soutien gorge) ou de malformations des seins.
La prise en charge est toujours soumise à entente préalable du médecin conseil de la sécurité sociale.

Existe-t-il une alternative aux implants ?
L’alternative aux implants pour augmenter le volume des seins et le transfert de graisse (lipofilling mammaire ou lipomodelage).
Il consiste à prélever de la graisse par lipoaspiration dans les zones où elle est en excès (ventre, poignées d’amour, culotte de cheval) et à. La réinjecter dans les seins après purification.
Le gain est de l’ordre d’un bonnet de soutien gorge et la procédure peut être répétée si l’on souhaite gagner plus de volume.

Cette intervention a plusieurs avantages :

  • Elle permet d’améliorer globalement la silhouette en affinant les zones où la graisse est en excès et en augmentant le volume des seins.
  • Elle ne crée pas de cicatrices à part les petites incisions de 3mm de la lipoaspiration.
  • Elle ne nécessite pas de surveillance particulière ou de changement d’implants.

Elle ne sera par contre pas indiquée si les réserves de graisses ne sont pas suffisantes ou si le souhait de la patiente est une augmentation importante du volume des seins en 1 seule intervention.

Le résultat est-il naturel ?

Le bon choix des implants, de leur volume et une technique chirurgicale adaptée permet d’obtenir des résultats naturels avec une augmentation mammaire par prothèse.

Où sont placées les cicatrices ?

Je réalise préférentiellement les cicatrices dans l’aréole ou dans le sillon sous mammaire.
L’emplacement des cicatrices sera discuté en consultation en fonction de votre cas et de vos souhaits.

Réduction mammaire

A partir de quel âge peut-on envisager une réduction des seins ?

La chirurgie de diminution mammaire peut être envisagée dès que le volume des seins est stable. Le retentissement physique et psychologique de l’hypertrophie mammaire est souvent majeur chez les adolescentes et il n’est pas judicieux de retarder leur prise en charge et de prolonger ainsi leur souffrance.
Il est donc possible et souhaitable de réaliser cette intervention chez des patientes mineures dès qu’elle en émettent le souhait et avec l’accord de leurs parents.

Y a-t-il des cicatrices ?

Les cicatrices sont celles d’un lifting des seins, autour de l’aréole et en T inversé.
(il me parait intéressant d’intégrer un schéma, qu’en pensez vous ?)

Est-ce une intervention douloureuse ?

La chirurgie de réduction mammaire est peu douloureuse et je ne mets habituellement pas de drains si bien que les patientes retournent dans leur chambre avec les pansements et le soutien gorge. En fonction des cas cette chirurgie peut être réalisée en ambulatoire avec un traitement antalgique simple par paracétamol.

Quel type d'anesthésie ?

Cette intervention est nécessairement réalisée sous anesthésie générale, éventuellement en ambulatoire.

Existe-t-il une prise en charge ?

La prise en charge est possible si l’on retire au loins 300 grammes par seis soit une diminution d’environ 2 bonnets de soutien gorge.

Peut-on allaiter après une réduction mammaire ?

C’est une question fréquente et dont la réponse est difficile.
L’impossibilité d’allaiter ou engorgement mammaire peut exister en dehors de toute intervention sur les seins, il est donc impossible d’en déterminer formellement la cause si il survient après une chirurgie…
La chirurgie de diminution mammaire interrompt au moins en partie les canaux galactophores qui permettent au lait de circuler de la glande mammaire au mamelon. Cependant l’expérience montre qu’après quelques mois ou années l’allaitement reste possible. Dans tous les cas il ne faut pas réaliser cette intervention si vous avez un projet de grossesse dans l’année qui suit ce qui laisse en principe le temps aux canaux galactophores de se « réorganiser ».

Doit-on arrêter de fumer ?

L’arrêt complet du tabac et de tous les substituts nicotiniques est impératif un mois avant l’intervention et un mois après pour que la cicatrisation se déroule dans les meilleurs conditions.

Lipomodelage mammaire

Y a-t-il un risque plus élevé de cancer du sein ?

Le lipofilling des seins est réalisé de manière courante depuis plusieurs années en France et dans le monde, aucune étude ne fait craindre un risque plus élevé de cancer du sein après cette procédure.
Le cancer du sein reste malheureusement un pathologie relativement fréquente c’est pourquoi un bilan radiologique complet sera réalisé avant l’intervention et à 1 an postopératoire afin de s’assurer que tout est en ordre.

Le résultat est-il durable ?

Il existe une perte de volume initial après l’intervention lié à la disparition de l’oedeme postopératoire et à la résorption de la graisse qui n’aurait pas « pris ».
On considère que le résultat est stable à 3 mois de l’intervention. Par la suite le résultat est stable toute la vie si votre poids reste stable.
On évalue la perte à 30% en moyenne, c’est pourquoi on injecte toujours plus que le volume final désiré lors de l’intervention dans les limites de vos réserves de graisse et du volume de vos seins.

Qu'est-ce que le lipomodelage ?

L’alternative aux implants pour augmenter le volume des seins est le transfert de graisse ou lipomodelage.
Il consiste à prélever de la graisse par lipoaspiration dans les zones où elle est en excès (ventre, poignées d’amour, culotte de cheval) et à. La réinjecter dans les seins après purification.
Le gain est de l’ordre d’un bonnet de soutien gorge et la procédure peut être répétée si l’on souhaite gagner plus de volume.

Cette intervention a plusieurs avantages :

  • Elle permet d’améliorer globalement la silhouette en affinant les zones où la graisse est en excès et en augmentant le volume des seins
  • Elle ne crée pas de cicatrices à part les petites incisions de 3mm de la lipoaspiration.
  • Elle ne nécessite pas de surveillance particulière ou de changement d’implants.

Elle ne sera par contre pas indiquée si les réserves de graisses ne sont pas suffisantes ou si le souhait de la patiente est une augmentation importante du volume des seins en 1 seule intervention.

Quelles sont les meilleures indications ?

Les meilleurs indications sont :

  • les patientes qui ne veulent pas d’implant,
  • les patientes qui désirent une augmentation mammaire limitée et un résultat très naturel,
  • les patientes qui souhaitent améliorer globalement leur silhouette en augmentant le volume de leur poitrine et en affinant leur taille ou leurs hanches dans le même temps.
Peut-on remplacer les implants mammaires par la graisse ?

La limite va être le volume des implants.
Si les implants sont de petit volume c’est possible de les remplacer par de la graisse en une seule intervention, si les implants sont volumineux (au-delà de 250cc) il faut envisager 2 lipofillings pour obtenir le volume escompté.

L’allaitement restera-t-il possible après une augmentation mammaire par lipofilling ?

Le lipofilling ne modifie pas les capacités d’allaitement futur.

Les cicatrices après le lipofilling des seins seront-elles visibles ?

Le prélèvement de la graisse se fait par des incisions de lipoaspirations de 3mm de longueur.
La réinjection de la graisse se fait par des trous d’aiguille qui nécessitent pas de points de suture et ne laissent donc aucune cicatrices sur les seins.

Gynécomastie

Qu'est-ce que la gynécomastie ?
La gynécomastie peut-elle être traitée sans chirurgie ?
Le résultat de la cure de gynécomastie est-il visible rapidement ?
La gynécomastie peut-elle revenir ?
Quelles sont les différences entre une gynécomastie graisseuse et une gynécomastie glandulaire ?
Quand reprendre une activité physique après l'intervention ?
Comment sont les cicatrices après une cure de gynécomastie ?

0 commentaires