Sélectionner une page

FAQ : Lipomodelage mammaire

Y a-t-il un risque plus élevé de cancer du sein ?

Le lipofilling des seins est réalisé de manière courante depuis plusieurs années en France et dans le monde, aucune étude ne fait craindre un risque plus élevé de cancer du sein après cette procédure.
Le cancer du sein reste malheureusement un pathologie relativement fréquente c’est pourquoi un bilan radiologique complet sera réalisé avant l’intervention et à 1 an postopératoire afin de s’assurer que tout est en ordre.

Le résultat est-il durable ?

Il existe une perte de volume initial après l’intervention lié à la disparition de l’oedeme postopératoire et à la résorption de la graisse qui n’aurait pas « pris ».
On considère que le résultat est stable à 3 mois de l’intervention. Par la suite le résultat est stable toute la vie si votre poids reste stable.
On évalue la perte à 30% en moyenne, c’est pourquoi on injecte toujours plus que le volume final désiré lors de l’intervention dans les limites de vos réserves de graisse et du volume de vos seins.

Qu'est-ce que le lipomodelage ?

L’alternative aux implants pour augmenter le volume des seins est le transfert de graisse ou lipomodelage.
Il consiste à prélever de la graisse par lipoaspiration dans les zones où elle est en excès (ventre, poignées d’amour, culotte de cheval) et à. La réinjecter dans les seins après purification.
Le gain est de l’ordre d’un bonnet de soutien gorge et la procédure peut être répétée si l’on souhaite gagner plus de volume.

Cette intervention a plusieurs avantages :

  • Elle permet d’améliorer globalement la silhouette en affinant les zones où la graisse est en excès et en augmentant le volume des seins
  • Elle ne crée pas de cicatrices à part les petites incisions de 3mm de la lipoaspiration.
  • Elle ne nécessite pas de surveillance particulière ou de changement d’implants.

Elle ne sera par contre pas indiquée si les réserves de graisses ne sont pas suffisantes ou si le souhait de la patiente est une augmentation importante du volume des seins en 1 seule intervention.

Quelles sont les meilleures indications ?

Les meilleurs indications sont :

  • les patientes qui ne veulent pas d’implant,
  • les patientes qui désirent une augmentation mammaire limitée et un résultat très naturel,
  • les patientes qui souhaitent améliorer globalement leur silhouette en augmentant le volume de leur poitrine et en affinant leur taille ou leurs hanches dans le même temps.
Peut-on remplacer les implants mammaires par la graisse ?

La limite va être le volume des implants.
Si les implants sont de petit volume c’est possible de les remplacer par de la graisse en une seule intervention, si les implants sont volumineux (au-delà de 250cc) il faut envisager 2 lipofillings pour obtenir le volume escompté.

L’allaitement restera-t-il possible après une augmentation mammaire par lipofilling ?

Le lipofilling ne modifie pas les capacités d’allaitement futur.

Les cicatrices après le lipofilling des seins seront-elles visibles ?

Le prélèvement de la graisse se fait par des incisions de lipoaspirations de 3mm de longueur.
La réinjection de la graisse se fait par des trous d’aiguille qui nécessitent pas de points de suture et ne laissent donc aucune cicatrices sur les seins.

Qu’est-ce que le lipofilling ?

Lors du lipofilling, votre propre tissu graisseux, qui a été prélevé dans vos réserves (abdomen, fesses,…), est injecté dans la poitrine. Vu que cette technique n’utilise que le tissu graisseux propre, on parle d’une correction ou augmentation mammaire naturelle. Une fois que la greffe de tissu graisseux se sera fixée, l’effet sera permanent.

Quelles sont les suites opératoires ?

Les suites opératoires d’une augmentation mammaire par injection de graisse sont simples. Il peut exister un œdème et des ecchymoses au niveau des sites de prélèvement de graisse et des seins qui se résorbent les semaines suivantes.

Il faut prévoir en général une période d’éviction sociale de 48 h. Un vêtement compressif est nécessaire au niveau des zones de prélèvement pendant 1 mois après l’intervention. Il permet diminuer l’œdème et réduire les ecchymoses.

Après un lipofilling mammaire, les douleurs sont modérées et facilement calmées par la prise d’antalgiques classiques.

Augmentation mammaire sans implant : pour qui ?

L’augmentation mammaire par lipofilling s’adresse à vous si le volume de votre poitrine ne nécessite pas une augmentation majeure, si vos seins ne tombent pas de façon trop importante, et si vous avez suffisamment de graisse à prélever. La liposuccion associée fait donc partie intégrante du geste opératoire et est aussi un bénéfice de cette chirurgie.

Quels résultats ?

Le résultat est très naturel. Le volume de votre poitrine sera définitif après 3 mois, après résorption systématique d’une partie de la graisse injectée (30% environ). Cette résorption varie d’une personne à l’autre. Si elle est trop importante ou si la personne désire plus de volume, une seconde intervention peut être réalisée en moyenne 6 mois après.

Quels avantages ?

Le lipofilling des seins est une intervention moins invasive que l’augmentation mammaire par implant, qui implique la pose d’un corps étranger et présente donc de plus grands risques de complication et d’infection. Les cicatrices se limitent aux incisions de quelques millimètres pour le prélèvement et la réinjection de la graisse.

Le résultat d’une lipostructure des seins se base uniquement sur la propre graisse de la patiente, il est donc très naturel, autant au toucher qu’à la vue.

Le sein va évoluer dans le temps de façon très naturelle, comme un sein non opéré et il n’est donc pas nécessaire de recourir à d’autres interventions. Une intervention par la suite reste possible si la patiente souhaite corriger la chute des seins ou augmenter le volume de manière plus significative avec des implants.

Autre avantage, les bienfaits du lipofilling sont doubles. En effet, tandis que la zone d’injection (c’est-à-dire la poitrine) gagne en volume, la zone du corps d’où le chirurgien extrait la graisse est affinée, et la silhouette plus harmonieuse.

Comment se déroule l’intervention ?

La lipostructure se déroule sous anesthésie générale. La graisse est prélevée par liposuccion au niveau des excès que vous présentez. Elle est ensuite centrifugée afin de la purifiée, et réinjectée dans vos seins afin d’atteindre le volume souhaité. Une légère sur-correction est en général réalisée car la graisse injectée va se résorber partiellement dans les semaines suivant l’intervention.

Des limites ?

L’une des limites de cette intervention sera la disponibilité de graisse à prélever chez la patiente. En effet pour une patiente très mince, avec des réserves de graisse faibles, l’intervention sera plus compliquée. Il faudra aller prélever de la graisse dans différentes parties du corps : genoux, ventre, cuisse, etc. L’étape préalable de lipoaspiration sera plus longue voire impossible dans certains cas. Il faudra opter pour une augmentation mammaire par prothèses si l’augmentation désirée est plus importante.

Existe-t-il des risques de complication ?

Un lipofilling mammaire réalisé dans les règles de l’art ne présente pratiquement aucun risque de complication. Les infections sont extrêmement rares et se soignent au moyen d’antibiotiques. La présence d’aucun corps étranger réduit les risques. Le résultat peut se révéler insuffisant, en deçà de l’attente de la patiente. Dans ce cas, un deuxième lipofilling peut être préconisé pour compléter le volume des seins.

Découvrir en détails
le lipomodelage des seins

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.